PAUL BOURGAULT : L'inventaire

PRESS RELEASE

PAUL BOURGAULT : L'inventaire
May 19 – Jun 12, 2011

May 19, 2011 - June 12, 2011

Nous sommes fiers de présenter L’inventaire, la troisième exposition individuelle de Paul Bourgault à la galerie d’Este. Ce titre, exprimant bien les plus récentes recherches et le processus créatif mis en branle par l’artiste, s’applique ici à l’accumulation de données, tant anecdotiques que symboliques. Conséquemment, il s’agit d’un inventaire des possibilités plastiques s’offrant à un peintre pour qui le passé, l’Histoire, a beaucoup en commun avec le temps présent qui déferle devant nous sans jamais devenir un futur.

« Le cosmos tourbillonne dans toutes les directions; tout est toujours en mouvement. J’aime l’idée que tout est vivant, qu’il y a une force vive dans tout. » – Paul Bourgault

C’est sous cet angle qu’il faut aborder les œuvres récentes de Bourgault, comme un flot continu d’énergie, un opéra muet dans lequel des amants se cherchent, des idoles tombent et des mascottes de baseball en peluche sont écorchées vives. Même les paysages ici ne sont que toiles de fond de scène, accrochées sans égard pour la ligne d’horizon, sous le regard indifférent d’oiseaux communs perchés en rang d’oignon.

À quoi riment ces tableaux où le vulgaire et le quotidien côtoient l’esthétique du cinquecento? Et si la force de ces saynètes séduisantes, peuplées d’une multitude de protagonistes fragmentés, s’agrippant, s’adonnant à d’étranges rituels, était simplement de souligner la nature intemporelle des pulsions humaines dans toutes leurs manifestations.

Né en 1967 à Québec, Paul Bourgault est un artiste autodidacte qui vit et travaille à Montréal. Au printemps 2010, il présentait Grande consécration des utopies approximatives à la Maison de la culture Frontenac, une exposition d’envergure permettant de mesurer toute la diversité de sa pratique picturale, ainsi que la singularité de sa vision.

 

Dans la dernière année, son travail a été vu dans de nombreuses expositions de groupe dont: Peinture ExtrêmeTracés, acquisitions récentes de la Collection Loto-Québec, L’anti- sublime et La peinture dans la peau - quinze ans de collection, Maisons de la culture Mont- Royal et Frontenac respectivement; ainsi que Travailler sous pression, dans le cadre du programme Conseil des arts de Montréal en tournée. Il a également participé à une exposition à New York organisée par l’Association des galeries d’art contemporain (AGAC) en partenariat avec the Armory Show, foire d’art contemporain.

 

 

Galerie D’Este is proud to present L’inventaire, the third solo exhibition of Paul Bourgault’s work at the gallery. This title, expressing as it does the artist’s recent research and the creative process to which it led, here applies to the accumulation of data, anecdotal as well as symbolic. Consequently, this show is an inventory of the possibilities that suggest themselves to an artist for whom the past and history has a lot in common with the present, which unfurls before us without quite becoming the future.

 

“The cosmos is swirling in all directions; everything is constantly in flux. I like the idea that everything is alive, that there is a life-force inhabiting everything.”  Paul Bourgault

 

It is with this in mind that Bourgault’s works begin to make sense: like a continuous rush of energy, a silent opera in which the lovers seek each other out, idols fall and baseball mascots are flayed alive. Even the landscapes aren’t just peaceful countryside, strewn as they are onto the canvas with no regard for the horizon line, under the indifferent gaze of common birds perched in a row.

 

What do these paintings mean, where the vulgar and the everyday are jumbled up with the cinquecento? What if the power of these seductive dioramas, peopled with a multitude of fragmented characters, clutching each other, giving themselves over to strange rituals, is simply to underline the timelessness of human desires in all their manifestations.

 

Born in Quebec in 1967, Paul Bourgault is a self-taught artist currently living and working in Montreal. In spring 2010, he presented Grande consécration des utopies approximatives at the Maison de culture Frontenac, an exhibition whose unprecedented scale permitted the range of his pictorial practice and the singularity of his vision to be understood. In the past year, Bourgault’s work has been shown in numerous group exhibitions such as Peinture ExtrêmeTracés, a show of the Loto-Québec collection’s recent acquisitions,L’anti-sublime at the Maison de la culture Mont-Royal and La peinture dans la peau - quinze ans de collection at the Maison de la culture Frontenac, as well as Travailler sous pression as part of the touring program of the Conseil des arts de Montréal. Bourgault has also participated in a group show in New York organized by the Contemporary Art Galleries Association (AGAC) in partnership with the Armory Show.